SP2 Poursuivre les missions police de l’environnement

Téléchargez le PDF:
Download PDF - Télécharger le PDF
36 lambis sortis de leur coquille 36 conch out of their shells
36 lambis sortis de leur coquille 36 conch out of their shells

Braconnage d’espèces protégées

Le 21 avril 2020 vers 14h00 au Galion, un garde de la Réserve naturelle surprend deux individus sortant de l’eau équipés de palmes, masques et tubas et se dirigeant vers un véhicule. Il leur rappelle que la baignade est interdite pendant le confinement et la pêche interdite en tous temps dans les eaux de la Réserve, puis s’éloigne avec l’intention de revenir sur les lieux. Quelques minutes plus tard, il voit les deux hommes courir face à lui, chacun un gros sac à la main, et prendre alors deux directions différentes. Le garde appelle la gendarmerie, aucune patrouille n’est disponible, mais un véhicule de la police territoriale arrive à point nommé pour lui prêter main-forte. Il arrive à attraper l’un des fuyards, caché dans la mangrove sans le sac, et le confie aux policiers avant de retrouver le sac peu après. À l’intérieur, se trouvent 36 lambis sortis de leur coquille, 2 casques rouges encore vivants et un triton géant également vivant. L’homme a reconnu avoir pêché ces espèces protégées et a donné son identité et celle de son complice. Un procès-verbal a été remis au parquet et ces deux braconniers seront convoqués au tribunal correctionnel pour avoir pêché des espèces protégées, de surcroît dans les eaux de la Réserve naturelle marine. Le garde a remis à l’eau les coquillages vivants et les lambis morts, en différents endroits de la baie.

La pêche est strictement interdite dans la Réserve naturelle et les faits commis par ces deux braconniers sont d’autant plus graves que le lambi est une espèce protégée, dont la pêche est interdite aux pêcheurs plaisanciers et à pied, en tout temps et en tous lieux. La pêche au lambi est réservée aux pêcheurs professionnels entre octobre et décembre, en dehors des zones protégées bien évidemment. Qu’il s’agisse de la pêche illégale du lambi ou de la détention illégale de ce coquillage, les contrevenants s’exposent à des amendes administratives et des sanctions pénales qui peuvent aller jusqu’à 22 500 € et six mois d’emprisonnement.
2 casques rouges et un triton géant 2 helmet shells and a giant triton
2 casques rouges et un triton géant 2 helmet shells and a giant triton

Tous les articles du: Journal-37

Facteur clé de réussite 1 : Veiller au respect de la réglementation et à une pratique des activités humaines compatible avec les objectifs de la Réserve

? Haut